samedi 29 mars 2014

Sur la route

Déjà, on est dans le dernier weekend du mois de mars. Je peine à y croire et ce n'est pas la température qui va m'aider. Remarquez que je ne m'en plains pas, on continue de profiter de la neige et d'aller dehors, je préfère mille fois la neige au déluge prévu ici pour les deux prochaines semaines!

Mars tire à sa fin, déjà! On ne l'a pas vu passer. Il faut dire qu'en mars, nous n'avions pas un seul weekend à la maison. C'était la fin de la saison de patinage de vitesse, n'en reste plus que quelques entraînements pour le plaisir. On s'est offert une petite escapade familiale pour aller voir patiner les héros des enfants et l'expérience qu'on a vécu; wow! C'était absolument génial. On en garde un gros regret, celui de ne pas avoir pris des billets pour assister aux trois journées de courses. Enfin, je dois le souligner, voir nos héros à l'oeuvre, c'est toujours magique. Les voir quelques semaines après les olympiques, je pense que c'est encore plus grand. J'ai souvent dit que j'adore l'attitude des Hamelin, St-Gelais, Maltais et cie que l'équipe canadienne nous offre, et bien le mondial de Montréal m'a permis de les aimer encore plus. Vois ces athlètes, dans un trois jours surchargés de courses, être si généreux et accessibles, c'est quelque chose. On ne voit pas ça dans tous le sports. Et non seulement, ils se sont rendus accessibles, mais ils l'ont fait avec le sourire, avec la visible envie de rencontrer les jeunes, de leur parler. Ils l'ont fait avec bonheur et ça se sentait. Ça aussi c'est une chose importante à transmettre aux plus jeunes. Bref, vraiment de magnifiques modèles que sont ces patineurs.

Pour en revenir à ce mois passer à trimbaler la meute un peu partout, et bien pour nous, se trimbaler un peu partout, c'est aussi les lunchs et la bouffe. Si un petit détour au resto n'est pas totalement exclu, on essai généralement de les éviter. Premièrement, on gère mieux la qualité de la nourriture ainsi. Deuxièmement, ne pas traîner de lunchs avec une meute; soit on oubli l'idée de passer un mois un peu partout en province, soit on déclare faillite avant le premier du mois suivant!

Et pour les lunchs, on a nos incontournables! Il faut que ce soit nourrissant, que ça se traîne bien, que cela ne salisse pas trop et si on peut éviter de laisser trop de déchets et bien c'est tant mieux! Un de mes "must" à toujours apporter dans les lunchs, c'est les barres tendres. Les enfants en raffolent et c'est facile de changer un petit truc qui fait qu'on a pas toujours l'impression de manger la même chose. Donc, j'avais un recette de base, qui s'est croisée avec d'autres et je vous partage le résultat.

Vous aurez besoin de:
- 2 tasses de flocons multigrains(en fait c'est ce que j'utilise maintenant mais vous pouvez varier: avoine, seigle orge, etc.)
- 2 tasses de riz soufflé
- 1 tasses de fruits séchés au choix(ici les canneberges sont assez populaire, les raisins absolument pas. Je change régulièrement le ou les fruits que j'y mets. J'aime bien y ajouter 1/2 t de framboises déshydratées. C'est très bon. Quelques fois, je ne mets pas du tout de fruits séchés mais plutôt 1 tasse et demi de framboises)
- 1 tasse de noix au choix(ça aussi je le varie beaucoup, selon nos humeurs et ce qui reste dans mes armoires)
- 1 tasse de graines de tournesols(ou citrouilles, c'est comme vous voulez!)
- 1 tasse de pépites de chocolat
- 1 tasse de germe de blé
- 2 œufs
- 3/4 de tasse de sirop d'érable
- 1/4 de tasse de beurre fondu
- 1/2 tasse de cassonade
- 3/4 de tasse de farine
- 1 cuil. à soupe de poudre à pâte et une pincée de sel.

Il m'arrive également d'y ajouter du beurre d'arachides ou d'amandes. Je ne respecte pas toujours ces quantités pour les fruits, les noix, le chocolat et les graines. Tout ça est interchangeable selon vos goûts et envies, sans aucun problème!

On mélange; les flocons, le riz, les fruits, les noix, le chocolat, la farine, le germe de blé, la poudre à pâte et le sel dans un bol.
Dans un autre bol, on bat les œufs, le beurre, le sirop et la cassonade.(si vous voulez mettre du beurre de quelque chose, c'est à cette étape que je l'ajoute)
On incorpore les ingrédients secs dans le second bol et s'assure de bien mélanger. Ne reste plus qu'à mettre au four à 350 pour environ 20 minutes. 

Une collation que tout le monde adore et qui bouche un gros trou en attendant l'heure du repas! Et chez-vous, quel est le hit pour les lunchs sur la route?

« Divulgation : je fais partie d’un programme Vivre délicieusement pour les blogueuses et, à ce titre, j’en retire quelques avantages. Les opinions émises sont les miennes. »



1 commentaire:

  1. C'est très très très mon genre ça!


    Merci

    Laetitia

    RépondreSupprimer