jeudi 31 mai 2012

Bescherelle 101


Ce matin, Éliott en congé, faisait des exercices de français. Il arrive me montrer les derniers numéros qu'il a fait. Il avait écrit:"Gervais pars en voyage".
Moi:"part, avec un T pas un S"
Lui:"pourquoi?"
Vous devinez, c'est là que ça part. Je lui explique les personnes, les accords, le verbes du premier groupe, les autres...vous voyez le portrait!

Fin de l'explication plusieurs minutes plus tard.

Éliott:"ouin,je comprends, mais POUR-QUOI c'est pas toujours la même lettre à la fin du verbe?"
Moi:"Je viens de t'expliquer les règles, c'est comme ça. Faut les suivre"
Éliott:"C'est con! Lui qui a inventé ces règles était vraiment trop stupide parce que c'est super compliqué et que ça donne AB-SO-LU-MENT rien de changer un S pour un T ou un E."

J'entends déjà certains d'entre vous....C'est bien le fils de qui me direz-vous???

Sur un autre ton...

 Je vous ai déjà dit qu'Harry Potter est plus que populaire chez nous. Éliott, Zach et Sam jouent souvent à, ils se jettent des sorts, suivent des cours de potions, ect. Ce matin, on a constaté que si elle n'a pas encore l'âge de participer, Petite Lionne a parfaitement compris le principe! Un p'tit vidéo:
video

mercredi 30 mai 2012

Habit de neige en juin

La semaine dernière, grand garçon à oublié sa veste dans une structure de jeux à l'école. Comme je la croyais perdue et que poulette aura besoin de culottes courtes dans un avenir proche( ben oui, ce que j'ai acheté début avril est déjà trèèèès limite. On fera pas l'été avec, c'est sûr!), je suis allé virer au clément du coin, voir ce que je pourrais éventuellement en tirer. La majorité des vêtements étaient en solde, mais il ne restait pu grand chose...

La gérante vient me faire un ptit bonjour, on discute un peu de la grève et des casseroles, puis je lui demande:"tout est en solde; du nouveau stock d'été qui entre bientôt?" Et elle de me répondre à grimaçant:"pas vraiment non...la collection d'automne va commencer à entrer la semaine prochaine."

AU SE-COURS!

Premièrement, je n'ai jamais vraiment envie de magasiner les maillots de bain et gougounes des enfants en janvier ou février. En fait, pas plus que je n'ai envie de magasiner un habit de neige avant la St-Jean!!!

Deuxièmement, suis-je vraiment la seule à avoir de la difficulté à prévoir la taille que mes enfants porteront dans 6 mois??? On s'entend que c'est assez imprévisible! En septembre dernier, Éliott portait les mêmes pantalons qu'il avait abandonné au profit de culotte courtes le mois de mai précédent. De janvier à maintenant, il en est à son troisième changement de taille!!!

Troisièmement, détaillant locaux, ne chialez pas quand on commande sur le net dans des commerces américains. Quand j'ai besoin, vous n'avez plus rien!!!(je me rabattrai chez les sites Gap et cie pour Poulette. Plus rien en ville! Rien, pas vraiment, j'ai trouvée quelques morceaux chez Alternative mais reste des trous dans sa garde-robe!)

Dernier point, ce serait bien de pouvoir vivre un peu dans le moment présent. D'arrêter de devoir sans cesse se projeter six mois en avant.

Ça m'emmerde royalement. À chaque début de saison ça me fait chialer un peu sacrer pas mal...

Et finalement, Éliott à retrouver sa veste.

mardi 29 mai 2012

Des nouvelles de la meute

Quelle ne fut pas ma surprise en ouvrant blogger de constater que j'avais publiée un billet hier! J'ai bien vue petite lionne avec le iPad qui avait ouvert l'application... Petite lionne pirate de blogue! Elle en fait autant disparaître qu'apparaître semblerait! Ne cherchez plus le message, il est effacé!

La semaine dernière, c'était la dernière semaine de sensa pour Zach et Sam. Zach était un peu frustré. Sam semblait bien prendre la chose... Jusqu'à ce qu'elle réalise, le lendemain, qu'il n'y en aurait plus!(avant un bon bout) je dirais non pas frustrée mais fâchée en cal****!
Backstage...c'est long!
Poulette mettait aussi un terme à son année de danse le week-end dernier. Elle a adorée faire le spectacle. Elle se réjouissait qu'il y ait beaucoup de gens pour la voir danser. Espérons qu'elle reste aussi à l'aise devant publique! Ce soir commence enfin le soccer pour grand garçon. Croyez-moi, c'est plus qu'attendu. Il a très hâte de voir avec qui il sera! Et ça commencera fort probablement sous la pluie!

Cette semaine, grand garçon à une semaine très chargée.(quelle bonne blague!) Il a de l'école...aujourd'hui! C'est tout! Je ne m'en plains pas. Ça fait du bien à son caractère (donc au mien par la bande). Non seulement il n'a qu'une journée d'école, mais il a réussi à manquer son autobus!!! Avec fierté en plus. Quoi qu'il était un peu moins fier que je l'embarque dans la voiture à la course pour aller le "droper" à deux coins de rue de chez nous, là où il n'y a pas d'arrêt mais un simple stop. "Je peux pas prendre la bus là, c'est pas un arrêt, c'est un stop!!! Je vais avoir l'air d'un con!" J'étais morte de rire, son chauffeur aussi. Je crois que ça aura refroidit le "manquage" d'autobus volontaire....

Ces temps-ci, Zach nous en fait voir de toutes les couleurs. Il est assez intense, disons. On a bien hâte que ça se calme. J'aurai finalement trouvé le surnom tant recherché pour désigner Charlie, celui qui lui va comme en gant; Petite Lionne. Ces temps-ci, elle grimpe un peu moins(ou ça m'inquiète moins car elle est beaucoup plus solide), elle développe l'obsession de la brosse à dents. (Sam en a aussi été atteinte). Du moment qu'elle peut en attraper une quelque part, elle ne manque pas sa chance!!! Donc, on la voit à tout moment passer avec une brosse à dents en bouche. Quand on lui enlève la Petite Lionne se manifeste. Je suis eu être un peu mémère, mais ça m'angoisse de les voir se promener avec n'importe quoi d'assez long pour attaquer le palais si jamais il se plantait!(Ben quoi, Éliott se l'est déjà fait attaquer par des oreilles des chevaux fisher price en plastique. Ça avait à peine mis deux lignes d'un centimètre de peau au sang et il a refusé de manger pendant une semaine!!! J'imagine pas l'oeuvre intégrale...)

Petite Lionne parle de plus en plus. Des tonnes de nouveaux mots chaque jour!(ok, la tonne pour une journée, j'exagère mais une grosses dizaine par jour). Si elle est chanceuse, j'en catch un ou deux la journée même, le reste en 4 ou 5 jours. Il en reste encore quelques uns qui sont un mystère pour moi! (oui bon, ça me gêne un peu cette effervescence de la mère indigne en moi mais je ne COM-PRENDS pas..) Éliott semble par contre avoir une extraordinaire oreille pour comprendre les dialectes de sa soeur.

Parlant de l'oreille d'Éliott, c'est décidé, il suivra des cours d'un quelconque instrument de musique l'an prochain. Régulièrement, il s'assoit au piano et pianote tout plein de mélodie sans qu'on lui ait montré. Il peut jouer toutes les petites pièces classiques de match de hockey. La semaine dernière, il m'a même jouer la mélodie du Ô Canada sans difficulté(euh...que voulez-vous, les enfants adorent aller au hockey, aussi rustre soit cette tradition, elle perdure. Bref, les enfants passent leurs vies à nous chanter le Ô Canada. (Je sais pas si avec une photo de la reine dans le salon et des vidéos montrant cette habitude en diverses occasions ont pourraient avoir un crédit d'impôt supplémentaire au fédéral....))Pour en revenir au piano, ça m'épate. Moi qui ai une oreille plutôt moyenne, si Steeve(mon frère) en à une certaine(pas mal mieux que moi), Pascal n'a jamais vraiment fait de musique,  grand garçon, quand il s'installe au piano c'est... surprenant. Vraiment. En fait, je ne peux m'empêcher de penser à Maurice.(un oncle qui a une oreille indescriptible...)
Le spectacle
En loge, prête

Ben voilà, c'est les dernières nouvelles de la meute, à bientôt.



*J'aurais bien aimé avoir de meilleurs photos du spectacle, mais j'étais avec elle, donc backstage. Et dans la salle on ne pouvait ni prendre de photos, ni filmer. Que voulez-vous, tous le moyens sont bons pour arnaquer les parents!!!

vendredi 25 mai 2012

Protest song

1988

C'est l'année où Richard Séguin a sorti l'album Journée d'Amérique.

Avec entre autres dessus: Protest song.

Avec Marie-Claude, on l'a écoutée et réécoutée en boucle, des heures. On adorait Séguin.

On l'a grattée à la guitare. Le texte m'appelait, aller savoir pourquoi(comme beaucoup des textes de Séguin mais bon).

1988...

Qui aurait dit qu'elle serait tant au goût du jour en 2012???

Bon week-end!

*en plus jouer avec Vincent Vallières; on aime que trop ça!

Fin des classes

Vous n'avez pas idée à quel point j'ai hâte que la fin des classes arrive!

L'été on a l'habitude d'aller à Ste-Luce tout les après-midi, à la plage, faire du vélo et de la trottinette. Avec le retour du beau temps,les enfants le réclament. Entre les horaires d'école d'Éliott et les siestes de la petite lionne, c'est pas toujours simple. On doit faire le tout rapidement, grand garçon manque la "séance"...bref quand il n'y aura plus d'école, on sera libre!

En fait, l'horaire que l'école impose devient plus lourd ces derniers temps. J'ai vraiment hâte de retrouver un peu plus de liberté dans l'organisation des journée. De dîner quand ça nous convient, partir et revenir sans contrainte.

J'ai aussi hâte de pouvoir repousser, l'esprit en paix, l'heure du dodo. Je trouve difficile de mettre les
enfants au lit quand le soleil brille de plein feux à l'extérieur. On jurerait qu'ils le savent! Ça s'étire, on laisse un peu aller, Éliott a de la difficulté à se lever.

Mais surtout; j'ai hâte de terminer cette guerre en deux étapes qui s'amplifie de jour en jour. Grand garçon est vraiment tanné écoeurer de l'école. Ses visites, quelques fois semaines, en classe de première l'auront certes motivé au départ, mais elles auront surtout eu pour effets de lui en mettre plein ses bottes de la maternelle! Il ne veut plus rien savoir. Il revient en pleurant qu'il s'ennuie, je cite son arrivée hier midi:"je ne veux pas y aller, je suis tanné,tu me comprends pas Maman, je m'ennuie VRAI-MENT en maternelle". Le matin, le midi, c'est une guerre constante. Ce matin je me suis fait accuser d'essayer de le rendre niaiseux en l'obligeant à aller là. Il en a vraiment marre. Je ne sais plus trop quoi lui répondre, je suis à bout d'arguments. Je sais que si je lui dis ce que j'en pense, ce ne sera plus vivable; ni ici, ni à l'école. Tout ce que je trouve à lui dire c'est qu'on travail fort pour que la prochaine année soit agréable et stimulante pour lui. Il me répond que c'est loin la prochaine année...
Son comportement s'en ressent. Il est en réaction; impatient, colérique et arrogant. Quand je lui demande pourquoi il agit ainsi, il me répond qu'il le sait pas mais qu'il est tanné. Je pose la question mais je le sais bien; pourquoi. Ça devient pesant.

Depuis deux matins, quand je vais le réveiller, je me sens comme Fred Cailloux avec son petit diable et son grand gazou! Un côté qui me dit:"laisses le donc dormir. Tu sais parfaitement qu'il apprend pas grand chose, tu comprends aussi parfaitement pourquoi il s'ennuie autant" et puis l'autre côté:"si tu le gardes ici, comme ça, sans raison théoriquement valable, tu devras vivre avec les précédents que ça cause. Ça reviendra sans cesse sur le sujet, probablement jusqu'à la fin du secondaire"
Et je le réveille, le cœur gros de lui imposer ça une fois de plus. Pour ce que ça changerait à court terme qu'il reste ici....

Je me console, il reste un mois, tout au plus 15 journées à l'école, avec les nombreux congés. Et le tout ponctués de quelques activités. J'ose espérer que ça rendra la chose plus facile.

En septembre, grand garçon est embarqué dans l'autobus pour la première fois, heureux et motivé d'aller apprendre de nouvelles choses. Il est parti en quête de savoir. En mai, grand garçon maudit l'école. Ce n'est pas un enfant difficile, vraiment pas. Il a TOUT ce qu'il faut pour adorer l'école. Ne me parlez plus du décrochage scolaire chez les garçons. En même pas un an, l'école à tout fait pour qu'il la déteste....et elle a réussit!

mercredi 23 mai 2012

Un moment à moi

Ce matin, Éliott avait un rendez-vous, ma mère gardait le reste de la meute. Ça devait durer environ 2 heures.

Finalement, au dit rendez-vous, on m'a confirmé que je ne pouvais assister et demandé de m'assurer d'être sur place 1h30 plus tard. Je suis ressortie du bureau, pour retourner à la maison. Puis je me suis souvenue que je n'avais pas pris mon café du matin, 8 heures étant arrivé trop rapidement.

J'ai pensée aller au resto. Puis culpabilité s'est pointée. Et, en ouvrant la porte de l'édifice, je me suis décidée. Just too bad, mes enfants sont tous en sécurité. Direction presse café! 90 minutes en ma seule compagnie!

La dernière fois où je me souviens m'être permise un tel événement, j'avais l'air d'une baleine, Éliott bien au chaud dans sa piscine! Bref, c'est un bail!

J'ai déjeuné, lue le devoir et le soleil(version papier!), sans cri, sans obstinage. Sans m'accrocher à ma tasse à deux mains afin d'éviter que le plancher hérite de son contenu. Sans "maman vient m'aider à essuyer mes fesses". Sans rien de tout ce qui fait mon quotidien, vous l'aurez compris!

Ce fut un moment de pur égoïsme mais qui m'a pourtant fait le plus grand bien. Je suis revenue à la maison heureuse et motivée. Motivée et positive même face aux activités qui m'horripilait le matin même! Je suis revenue à la maison; j'ai fait le ménage de la salle de bain, lavée les planchers et on s'est attaqué au jardin des enfants.(Je déteste jardinier. Lundi, j'ai fait la plate-bande devant la maison. Je n'y avait pas touchée depuis 5 ans, l'idée du jardin ne m'enchantait pas du tout! Je sais pas trop de quoi ça aura l'air, car comme le gros du travail a été fait par les enfants, les graines ont été un peu plantées par "moton" à plusieurs endroits. Dur d'aider les trois en même temps. Et puis, quand on a eu fini de ramasser, on s'est rendu compte que Charlie changeait des mottes de terre de place avec une cuillère!) Bref, il est pas 13h, tout ça est fait, mon billet pratiquement terminé! Je vais porter Zach à son dernier sensamerveille de l'année et je vais courir avec les filles dans le chariot!

90 minutes seule au resto, 7$ de moins en poche et me sentir ainsi ressourcée? Je crois que je n'attendrais pas six ans avant de le refaire!

mardi 22 mai 2012

6...

Il y a 6 ans ce matin, débarquait dans nos vies celui qui ferait de nous une famille. Et ce après 42 semaines d'attente et un peu plus d'une journée de travail. (ça, c'est l'art de se faire attendre!)

Déjà 6 ans!

6 ans de petits et grands bonheurs.

6 ans que notre petit vite nous étonne et nous surprend.

6 ans à nous épater de toutes ses prouesses.


6 ans à s'émouvoir, à grandir et à réapprendre le monde au travers ses yeux.


Petit bout d'homme, qui du haut de ses 6 ans sait déjà ce qu'il veut, où il va. Il a acquis tôt l'art de l'opposition, avec arguments en appui.. Curieux, il veut savoir, connaître. On se surprend de ce qu'il sait ou de ce qu'il a compris, sans qu'on ait expliqué quoi que ce soit. Il me semble qu'il en a fait bien  des trucs, en à peine 6 ans.

Éliott c'est un grand garçon, aimant, sensible, empathique. C'est aussi un esprit fort, rusé et rapide.

On avait fêter Éliott avec ses amis il y a une dizaine de jours. Ce soir, on soulignera son anniversaire avec un gâteau et quelques petites surprises.

Bonne fête grand garçon!

vendredi 18 mai 2012

billet léger du vendredi

Parce que le vendredi, j'en écris toujours deux. Aussi parce que j'avais envie d'écrire quelque chose de pas mal plus léger, le voici!


Tu sais, le bébé la fillette toujours avec Maman.

Celle qui ne la quitte jamais vraiment plus longtemps que le temps de faire l'épicerie ou du cours de natation des plus vieux.

Quand Maman doit la faire garder deux demi-journées complètes et deux jours(en plus), ça fait payer sa Maman pas juste un peu!

Ça devient pas mal pire qu'un simple bébé qu'une simple fillette velcro.

ouf!

J'avais envie de le dire!

Bon week-end!

Trop triste jour

Je ne voulais pas le faire. Je n'avais aucune envie de m'embarquer dans des débats sans fins avec les amis rouges ou les verts. J'ai pourtant suivi, depuis 3 mois, religieusement, chaque jour, l'actualité. Mais ce matin, je me commets. Parce que ce matin, en fait depuis hier soir, c'est trop. C'est ce que j'aurais crue impossible dans le Québec d'aujourd'hui.

D'entrée de jeu, je vous mets en référence le blogue de Lisée, qui fait un peu le point sur cette loi.
Ceux qui ont suivi mes fils twitter ou facebook se sont sûrement dit que je changeais constamment d'idée. C'est faux. Pour moi, tout n'est pas rouge ou vert. J'ai un point de vue plutôt mitigé.

Je ne suis pas complètement opposée à l'idée de la hausse, bien que je crois que la gratuité scolaire soit un magnifique idéal de société. Je ne suis pas prête à sacrifier la qualité et la valeur des diplômes québécois, au prix de la gratuité. Pour moi, étudier relève plus de l'investissement que de l'endettement, assurons d'abord l'accessibilité et on pourra parler de gratuité l'esprit tranquille. Par contre, je pense que ceux qui coûtent un bras et une jambe au système devrait payer, beaucoup plus. Faire un DEC en 6, 7 ou 8 ans ou un BACC (de 3 ans) en plus de 4 ans, pour moi, c'est de l'abus.(dans la mesure où on étudie à temps plein.)  Les étudiants qui passe des années à l'Université, change 3 ou 4 fois de programme pour finalement ne jamais diplômer, c'est aussi de l'abus. Je crois qu'il pourrait y avoir une certaine gratuité, mais une fois dépassé un laps de temps prescrit pour diplômer, on paie, et on paie cher. Ceux qui ne diplôme pas , devrait aussi payer cher leurs droits de scolarité. Pourrait s'ajouter un rembourser d'un pourcentage X du coût de la formation, une fois diplômé. Ce remboursement pourrait être diminué selon certaines conditions(ex: un médecin qui accepte d'aller pratiquer X années en région). Comme je disais tout n'est pas rouge ou vert. Il y a place à mettre du gris brun(?) dans tout ça. À mon sens. Je ne pense pas avoir LA solution, mais je ne comprends pas que de telles pistes ne soient pas du tout explorées, ni d'un coté, ni de l'autre.

Je crois aussi que c'est  aberrant de demander aux étudiants de payer plus, dans un système tel qu'il est maintenant, alors que le gouvernement se graisse la patte, ainsi que celle des donateurs du parti, et ce largement, à même les fonds publiques. Quand on sait que l'on paie BEAU-COUP trop cher pour un peu tout, pour quelques milliers de dollars dans les coffres du parti.

Je trouve inacceptable que Charest n'est pas su gérer la crise. que Charest est choisit de ne pas gérer cette crise pour des raisons partisanes. Ce gouvernement est exécrable. Il ne gouverne pas une province, il ne fait que de la politique partisane.

Pour ce qui est du travail policier, ils n'ont pas le choix de le faire. Le vandalisme, la violence ça ne peut pas être toléré. Si tu montes au front avec des casseurs, tu ne peux pas dire que tu n'as rien fait. Quand tu acceptes de participer à des manifestations où les organisateurs se disent en faveurs de la désobéissance civile, il est clair qu'il y a de forts risques que ça dégénère et qu'il y aura des dommages collatéraux. (Je vous mets en lien ici même, vous n'avez qu'a cliquer , le texte d'une femme qui était à l'intérieur du centre des congrès de Victoriaville le vendredi 4(?) mai).

Appeler à la désobéissance civile, c'était vraiment inacceptable. C'était un peu se mettre responsable de tout ce qui pouvait en découler. Je n'ai pas aimer la CLASSE tout au long du conflit. Même hier, dire que tout ceux qui voterait contre cette loi allait le regretter, c'était une menace, c'était inacceptable. De leur part, je ne vois pas non plus de volonté de s'entendre. Je vois beaucoup plus une crise d'ego, d'avoir raison et de vouloir une fin gagnant/perdant plutôt que gagnant/gagnant. Ce qui ne m'apparaît pas être le cas des autres associations.

Si j'ai choisit de me commettre et de parler de cette grève ce matin alors que, comme je l'ai déjà dit, je ne voulais vraiment pas le faire, je ne voulais pas afficher mon opinion, c'est que cette loi spéciale dépasse tout entendement! On attaque les droits et libertés de la personne, c'est inconcevable. Quand des étudiants qui manifestent (et association étudiante) risquent plus que la mafia ou que les (nombreux)acteurs de la collusion, je dis une seule chose: "Houston, we've got a problem!" Un hos*** de sérieux problème! C'est une situation que je n'aurais jamais cru possible. Si et je dis bien SI(comprenez que j'ai un immense doute) le gouvernement a tenter de négocier avec les étudiants, sérieusement(sans se précipiter dans les médias heureux de dire qu'on les a sérieusement fourrés eu) et que vraiment il n'y avait aucune piste de solution possible, il aurait du aller vers un moratoire et déclencher des élections. Votez alors pour le parti dont la solution vous convient. Anyway, ils sont déjà là depuis 4 ans. Comprenez que cette loi, ça me fait peur. Ça fait réaliser que la liberté, c'est une chose bien fragile. Ça fait réaliser qu'il n'y a pas une pays ou une province où on peut la prendre(ainsi que nos droits) pour acquis. Cette loi, hier soir et ce matin, ça va juste trop loin. Et ça ne règle rien. Ça ne fera  probablement qu'augmenter la rage des étudiants(même Léo Bureau-Blouin s'est fâché hier.) J'ai peur d'où ça pourrait mener. J'ai une triste impression, depuis un bout, que la volonté de résoudre le conflit sera présente seulement au moment où il aura coûté une vie.

J'espère que les gens auront été assez secoués pour ne pas reconduire ce gouvernement, sa corruption et ses stupidités,  le jour où il déclenchera (enfin) des élections.

J'ai parlé de Léo Bureau-Blouin plus tôt. Vraiment, je dois le dire, il m'impressionne. Bien des ministres devraient le regarder et prendre des notes! Il est plus articulé et réfléchi que plusieurs d'entre eux.

Dans ce conflit, ce qui me fait du bien, c'est de constater qu'au Québec, on peut encore arriver à se tenir, à affirmer ce que l'on veut et à y croire.  Ce que j'espère, c'est de voir apparaître une réelle volonté de RÉSOUDRE ce conflit, de toute part. Parce que là, vraiment, on est dans de bien trop tristes jours...

Alors voilà, je suis prête à recevoir vos roches d'avoir osée exprimer une opinion qui n'est pas la votre, parce que ce qui m'a aussi frappée, c'est l'impossibilité de plusieurs de se respecter dans ce débat(pas tous j'en conviens, mais plusieurs).

De vraiment, bien trop tristes jours...

mardi 15 mai 2012

Notre week-end

Dans la catégorie chose étrange, ce billet a disparu de mon blogue hier. (merci Maude de me l'avoir fait remarquer). Il n'était plus trouvable sur le site blogger mais était demeuré enregistré dans l'application Iphone dans sa version brouillon, presque qu'achevé. LE revoici donc. Je crois que Charlie l'a effacée en jouant sur le Ipad(elle est VRAI-MENT addict), quand je l'ai ouvert, il était sur la page de gestion des messages. (En tout cas, j'espère bien que c'est ça!)

Ça fait un ptit bout que je ne l'ai pas fait, mais voici un ptit résumé de notre week-end, somme toute pas mal occupé!Vendredi soir, on a soupé à la maison avec des amis pas vus depuis beaucoup trop longtemps. Ce fut un souper très agréable, ponctué d'histoires inédites, on a beaucoup rit!

Samedi, on a fêté Éliott. Bien que sa fête soit dans un peu plus d'une semaine, avec les activités qui s'en viennent, c'était la solution logique. Il avait invité quelques amis. Ce fut une très belle journée. Il avait évidemment choisit Harry Potter comme thème de fête.(surprise!) On a bien fait son bonheur en lui offrant une cape de Griffondor, une réplique de la baguette de Potter et un livre historique sur le Quidditch à travers le temps. On lui refera sûrement un petit souper le soir même de son anniversaire.(et il aura sûrement un autre petit cadeau).


Première course
Dimanche matin, c'était la première course de l'année du circuit régional de course. Pascal, qui s'est remis à la course dernièrement, à décidé de faire le circuit cet été. Il a donc fait le 10km. Les garçons ont, eux, prit part au 1 kilomètre. Éliott en avait déjà fait un l'an dernier, au même endroit. Pour Zach c'était son premier. Éliott à décidé d'attendre son frère, sauf pour les 20 derniers mètres. Les deux étaient très contents de leurs courses. Zach à couru le kilomètre entier sans avoir aucun problème d'asthme. J'avoue que l'absence d'asthme à l'effort m'encourage beaucoup. Pour l'instant ça se limite au période de rhumes et de rhinites.(je croise les doigts.)

En après-midi, Sam avait son cours de danse. Il n'en reste plus qu'un le week-end prochain, ainsi que la générale. Et dans deux semaines le spectacle. Elle a bien hâte.


Charlie à la plage
Pour terminer la journée, on est allé prendre un peu d'air du fleuve au moulin. Les enfants ont fait du vélo. Et on est allé à la plage. Charlie a découvert les joies de cette dernière et ne voulait plus quitter. Sérieusement, il y a vraiment de quoi d'inné dans le fait de prendre des roches pour les lancer à l'eau, zéro besoin d'apprendre ça!!! Et les garçons ont fait leur première cueillette de verres érodés.


Bref, un beau week-end. Bonne semaine!
Les gars à l'arrivée

Éliott et la grève

Ok, je vous raconte mon anecdote d'hier. Je ne voulais pas en faire un billet, mais je trouve l'histoire succulente, autant que je m'en souvienne longtemps!

Je préparais le souper, les enfants bricolaient à la table. Éliott se lève, vient me rejoindre.

Éliott: "Maman, jai trois questions pour toi..."
 Moi:"Shoot"
Éliott:" premièrement je veux savoir si une grève c'est plein de monde qui marche dans la rue. Après je veux savoir s'il faut payer ou pas payer pour aller à l'école. Et troisièmement si Jean Charest il est là pour décider des choses, pourquoi il décide rien?"
Moi;"T'as quel âge toi?"
Éliott:"je vais avoir 6 ans la semaine prochaine..."
Moi:" T'es sur?"
Éliott(regard qui trouve sa mere vraiment bizarre):" ben oui, je suis né en 2006..."
Moi:" ha...j'ai vraiment eu un doute, juste comme ca..."
Éliott:"pis, mes questions?"


lundi 14 mai 2012

Questionnement

Hier soir, j'ai pliée(une partie) des (trop nombreuses) brassées de vêtements propres qui m'attendaient(depuis trop longtemps).

Puis m'est venu la question:

Pourquoi grand garçon de 5 ans, possède bien quelques gilets dits "techniques" afin de s'assurer de son parfait confort pour jouer au soccer, alors que Pascal et moi n'éprouvons aucun inconfort à courir avec de bons vieux t-shirts de coton????

vendredi 11 mai 2012

Prête pour l'été?...

Début avril, j'ai sortie les bacs de vêtements, triée et fait la liste de ce qui fallait à la meute en prévision de l'été à venir. J'ai été virer à Québec, passer une superbe journée et acheter les morceaux manquants.

Nous voilà donc même pas a la mi-mai, et je doute...J'ai quatre loups en méga poussée de croissance!!!


Éliott à déjà perdu deux paires de culottes courtes au profit de Zach. Les jeans trop longues en mars commencent à être bonnes pour la marée haute. Les shorts achetées à Sam( qui une fois lavées en avril avaient suscitées un "peut-être que j'ai pris trop grand") suscitent plutôt un "vont-elles se rendre en juillet"? Non seulement je ne suis plus sûre que poulette soit prête pour l'été, mais elle n'a plus que 2 paires de jeans qui lui vont!(dont une déjà trouée!)

Un seul mot: "Nnnnnnnoooooonnnn"

Mon renouvellement de garde-robe à moi vient probablement d'y passer!!!

L'an dernier, on avait aussi tenté de prévoir le coup coté vélo! On était pas mal sûr qu'ils pourraient chacun conserver le leur. Éliott est ok. Zach en aurait besoin d'un de la même taille que celui d'Éliott.(ai-je besoin de dire qu'il veut LE même que grand frère?)Et Sam pourrait parfaitement s'accommoder de celui de Zach...mais papa avait promis que le prochain vélo serait avec du rose...

La consolation; ils rentabilisent bien l'investissement. Et on se doute bien qu'on réussira à les réutiliser un jour ou l'autre!!!
Poulette à vélo, l'été dernier

Et vous, prêt pour l'été???
Vraiment?

Are you mom enough?

Depuis deux jours, on le voit partout, on en entend parler partout, ce fameux Time avec la fameuse photo.

La photo ne me gêne pas, elle ne me choque pas non plus. Je m'interroge...c'est quoi être "mom enough"? On est mère ou on l'est pas...

Ce qui m'interpelle, c'est tout les commentaires. Ce qui me frappe c'est le manque de nuances. Ou on est pro-allaitement ou on est contre. Sans milieu. Même chose pour le co-dodo, pour le portage. Ça en est presque fanatique. Je suis tout à fait en faveur de l'allaitement. J'ai allaitée mes enfants, mais un problème technique à fait que le premier ne l'a pas été exclusivement très longtemps.(par problème technique j'entends de multiples embolies pulmonaires qui ont nécessitées plus d'une vingtaine de jours d'hospitalisation). Même si je suis en faveur de l'allaitement,je trouve que ce qui provient du coté "pro-allaitement" manque d'ouverture. Énormément. Je me suis fait interpellé parce que j'achetais du lait maternisée par de pures inconnues, je me suis fait dire par une conseillère en allaitement que si j'avais voulue et que j'y avais tenue, j'aurais réussit.(passe par où je suis passée et reparle moi après)Je trouve important d'allaiter, mais je trouve encore plus important de se sentir bien dans ce choix. Je peux comprendre que pour certaines raisons, on passe au biberon. Ensuite vient la question:"combien de temps faut-il allaiter?" Et là encore, ça repart. On se fait dire que c'est trop long ou pas assez, peu importe le temps que ça dur! Même chose pour le co-dodo. Idem pour le portage.

Peu importe la durée et la fréquence, c'est à chacun de décider. Et chacun devrait être respecté dans ses choix. L'important, c'est que maman, papa et bébés soient biens. C'est de se sentir à l'aise et que ça nous conviennent.

Là où moi ça me dérange c'est quand ça devient fusionnel. Quand la mère répond plus à son propre besoin qu'à celui de l'enfant. Mais ca, c'est moi. Pour le reste faites ce que vous voulez et soyez heureux! Arrêtez de vouloir décider pour les autres. Il faut simplement informer(et non désinformer, et ce de toutes part) et laisser les gens décider. Chacun à droit à ses convictions...

Mon autre point; chaque méthode à ses forces et ses points faibles. Pas besoin de les suivre comme une religion, pas besoin d'être fanatique! Prenez le bon, jetez le reste. Et surtout; gardez votre jugement! Le fait de lire quelque chose dans un livre ou une revue n'en fait pas une vérité absolue! Et puis, regardez un peu les sources...

Ce que je trouve vraiment déplorable dans cet article; c'est les commentaires  si peu respectueux et si fermés. C'est la seule chose qui me dérange.

jeudi 10 mai 2012

Dance floor

Cet après-midi, les enfants étaient survoltés! Semblerait que ce soit assez généralisé...Dans ces cas, je me dis toujours qu'il vaut mieux canaliser toute cette énergie dans une voie qui me convient. Donc, j'ai transformé le salon en "dance floor"

Premièrement, je dois dire que les enfants ont un penchant sur Britney Spears pour danser(je cherche encore d'où ça vient!!!). Chaque fois, je me dis qu'une matante comme Julie R, ce serait plus que parfait pour animer ces séances!

Deuxièmement, Éliott ce matin ne cessait de fredonner: "ça fait rire les oiseaux..."( il est allé au hockey hier). Le vers d'oreille a si bien fait son chemin que Sam et Zach me l'ont chanté toute la journée!
Le problème c'est que chaque fois que j'entends ça, je suis projetée il y a presque 15 ans en arrière, pichet en main, sur le dance floor du pub de l'UL, morte de rire de voir Marie-Eve mettre ironiquement beaucoup de sérieux dans sa chorégraphie!(je veux souligner qu'il n'y a pas d'accent sur le E de Marie-Eve....)
Bref, j'ai fini par mettre le iPod sur ça base, ploguer le tout sur you tube et leur mettre la dite chanson. Réaction un: "non maman, pas ça!!! Quoi tu connais les paroles???"( air de déception).
Réaction deux: "ça existe pour vrai, ça???"(le ça, sur un ton de dédain).
Réaction trois:"c'est ben niaiseux ce qu'ils disent!!!"

Bon, ok, c'est bien mes enfants....
Bref, retour à Juliette. Un morceau de danse exquis chez nous!

Là, je vous laisse, parce que mon dance floor prend l'allure du slam des dix premières rangées d'un show de Grimskunk du temps...

lundi 7 mai 2012

Mise au point

Hier en fin d'après-midi, j'avais un incontournable devant moi, je devais faire l'épicerie. Je pars donc avec Sam. Sur place, allée des céréales, je croise une ancienne cliente, du temps où je travaillais dans des gyms.
Ex-cliente me salue, regarde la poulette et ca commence:
Le classique:"oh elle est bien jolie, comment elle s'appelle?"
Moi":Samuelle"
Ex-cliente:"Samuel?"
Moi:"oui, Samuel-LE"
Ex-cliente:"mon dieu, pourquoi vous lui avez donné un nom de gars?"
Moi:" Parce qu'on ne voulait absolument pas de fille. On a fait le même coup deux fois, la petite dernière s'appelle Charlie"
Ex-cliente me regarde perplexe sans dire un mot....
Moi:"En fait, probablement pour la même raison que l'ensemble des parents qui choisissent un nom, parce qu'on aimait ça. Je dois avoir des gouts étranges, c'est comme la musique que je mettais dans mes spins faut croire..."
Ex-cliente:"c'est vrai que Simon et toi aviez de la drôle de musique des fois dans vos spins..."
La fin de ma phrase est  le moment que poulette choisit pour me demander de lui acheter des céréales de tigre.(mieux connue sous le nom de frosted flaked) Demande à laquelle je donne mon approbation.(Ben quoi; le format familiale à 4.99$, c'est un deal! Pis essayez pas de me faire croire que des Special K, vos enfants aiment ça!)
Ex-cliente:"tu me surprends vraiment Geneviève, c'est tellement sucré, j'aurais jamais crue que tu donnais de quoi d'aussi mauvais à tes enfants"
Moi:"je sais ben, il m'arrive de manger des cretons aussi"*
Ex-cliente après un regard dans mon panier:"du lait 3.25% en plus..."
Moi:" on va appeler la DPJ tout de suite, yen as-tu des enfants dans la misère!"

Donc, les mises au point...
Je sais bien que tout le monde aime pas le nom de mes enfants. Moi aussi, il y en a plein de noms d'enfants que je trouve atroces mais je me garde un minimum de respect et de savoir vivre... Dans un autre sens, je me fiche complètement de l'opinion que les autres en ont!
Vous pouvez oublier d'emblée l'idée qu''entraîneurs, préparateur physique et kinésiologues sont des obsédés de la bouffe, carencés à force de compter les calories. La plupart mange bien, j'en conviens. Mais on mange aussi autre chose que de la salade et des carottes!!!
Scoop 1:" vous pouvez trouver des entraîneurs assez facilement dans toutes bonnes cage au sports et ce sur une base assez régulière.
Scoop 2: les plus grands consommateurs de pizza pochettes que j'ai connus sont kinésiologues et ont moins de 10% de gras.(on s'est même demandé si la conclusion à en tirer ne serait pas d'inclure les pizza pochettes dans les régimes amincissants. Lol.)
Ca brise les idées préconçues? J'ose espérer que non....
Dernière mise au point
Le fait que vous ayez déjà pédalé devant moi à plursieurs reprises ne vous donne aucunement l'autorisation ne me parler sur un ton maternel et moralisateur, ni de me partager votre opinion méprisante comme si j'en avais grandement besoin!

Je suis parfaois dépassée par la désinvolture de certaines personnes. Habituellement dans la vie je me garde une petite gêne, mais n'ayez crainte, je peux aussi avoir le verbe pour m'en sortir.. ;-)
J'espère que vous avez profité du soleil aujourd'hui car pour le reste de la semaine, semblerait qu'on va profiter de la pluie!
Bonne semaine!

*la même cliente m'avait un jour exprimée sont étonnement d'avoir constaté que dans mon assiette, au resto, il y avait des cretons...

Mission impossible

La meute.

Les quatre

Sans grimace

Les yeux au même endroit

Sans pleurs

Rien

Miracle!

mercredi 2 mai 2012

Et que ca grimpe...prise 3

Sam est depuis son premier anniversaire atteinte du syndrome de "capable toute seule". C'est long, parfois interminable. Si à long terme c'est payant, à court, on a envie de se tanner un peu. Depuis hier, l'évidence m'est apparue(je m'en doutais depuis quelque temps). Charlie en est également atteinte. 

Depuis hier, Petite Dame semble avoir décidé que des parents pour la servir, ça ne lui est d'aucune utilité.

Scène 1: Entendre le réfrigérateur et le lave vaisselle ouvrir à tour de rôle. Arriver dans la cuisine, voir un verre par terre près du frigo et Petite Dame, pinte de lait à la main en train de s'en verser un verre un plancher.

Scène 2: Voir Petite Dame prendre une chaise à la table et l'apporter au comptoir. L'observer de près mais discrètement pour voir le parcours qu'elle se propose. La voir aller se chercher un gobelet sur le comptoir, redescendre et se diriger vers le frigo....C'est là que l'observation se termine!

Scène 3: Répéter la scène deux mais embarquer sur le comptoir et tenter d'ouvrir le robinet à la place.

Scène 4: Faire une crise à se rouler à terre car elle veut être seule dans la douche et que la porte de cette dernière soit fermée.

C'est l'essentiel des scénarios d'hier. Il s'en produit de 2 à 4 par heure, dans l'ordre ou dans le désordre.

De quoi user la patience de la Maman.

Parlant de la patience de la Maman, ce matin à pas encore 8 heures;
- Sam s'est déjà changée quatre fois
- Les chaises de la cuisine sont toutes à l'envers sous la table
- J'ai déjà ramasser trois dégâts de lait
- Zach a enfermé Petite Dame dans le garde-robe de l'entrée
- Les tuques, foulards et mitaines ont été sorti dans leur ensemble, puis étendus dans l'entrée deux fois

C'est définitivement une journée qui promet d'être longue!